✵ Scones aux raisins (sans oeuf) ✵

Il y a des matins où je me réveille avec une envie bien particulière pour le petit-déjeuner, et ce dimanche matin en fut un ! A force que voir des scones sur Instagram, j’avais moi aussi envie d’en dévorer. Sauf que je ne suis pas allée chez M&S depuis quelques temps, ce qui fait que je n’ai pas de leurs déliceux scones en réserve, et que je n’ai plus d’oeuf dans le frigo.

Flûte zut cacahuète !

Qu’à cela ne tienne, je décide de farfouiller sur mes blogs favoris et je suis tombée sur la recette de scones sans oeuf de Makanai. J’y ai juste ajouté mon grain de sel et mon petit-déjeuner a été délicieux.

Cette recette est réalisée en 1/2 heure grand maximum !

Scones 4

Pour 12 scones (taille moyenne) :

  • 255g de farine (J’ai utilisé la farine de blé au lin de Francine)
  • 8g de levure chimique
  • 45g de beurre salé
  • 150ml de lait écrémé (+ 2 càs pour la dorure)
  • 40g de raisins
  • 1 càs de sucre en poudre

Première étape : 

Mélanger la farine avec la levure.

Couper en petits dès le beurre froid et l’ajouter à la farine. Du bout des doigts, mélanger le beurre et la farine jusqu’à obtention de « sable ».

Ajouter le lait ainsi que les raisins et mélanger rapidement à la fourchette.

Deuxième étape : 

Préchauffer le four à 200°.

Déposer la pâte sur un plan de travail fariné et l’abaisser pour obtenir une pâte d’environ 1cm d’épaisseur.

A l’aide d’un emporte-pièce, découper les scones et les déposer sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson.

Scones 1

A l’aide d’un pinceau, enlever le surplus de farine, dorer avec un peu de lait et saupoudrer de sucre en poudre.

Scones 2

Enfourner pour 10 min.

Servir chaud avec du beurre salé, de la confiture…


Scones 3

 

J’ai donc utilisé la nouveauté Francine : la farine de blé au lin riche en Oméga 3. Elle ne modifie en rien le goût de la préparation mais a comme avantage de nous apporter des acides gras essentiels au bon fonctionnement de notre organisme.

Farine Francine

Le Nergi, il a tout compris !

J’ai découvert les Nergi, il y a quelques semaines, lors d’une super soirée E-Parisiennes spéciale rentrée vitaminée ! Et je peux vous dire que j’ai eu un véritable coup de foudre pour ces bébés kiwi.

Capture d’écran 2014-10-17 à 11.08.17

Le Nergi, c’est quoi ? Le Nergi est un baby kiwi à la peau verte lisse originaire d’Asie mais cultivé en France. Il est tout doux, sucré mais pas trop et se grignote tout au long de la journée. Un autre bon point pour la flemmarde que je suis, c’est que le Nergi n’a pas besoin d’être épluché avant d’être croqué ! Un p’tit tour sous l’eau, et hop ! 

Autre avantage du Nergi, il peut se déguster de façons différentes :

Dans un cocktail, ici un Pimm’s (revisité par Anna et Birgit) :

IMG_5541

En brochette, version salée, accompagné de mozzarella, de tomate cerise par exemple :

IMG_5567En salade de fruits, il se marie à merveilles avec les framboises :

(Observez les très jolies couleurs d’un Nergi coupé en deux)

IMG_5570Ou encore, de façon très gourmande, lors d’une fondue en chocolat :

IMG_5571

Vous trouverez plus d’infos ici : http://www.nergi.info/fr

 

Houmous de lentilles pour l’Atelier Maggi… que !

Il y a quelques jours, j’ai eu la chance de participer à un atelier Maggi. Nous étions, Valérie, Sandra, Nathalie et moi, les « chefs » d’un soir et avions comme consigne de créer chacune 3 recettes avec les nouveaux « Coeur de Bouillon » Maggi.

IMG_6017

C’est dans le cadre très agréable et professionnel de l’Atelier des Chefs (Rue Penthièvre), que mon équipe composée de SophieAnissa, Marie, Sarah et Tabara, a relevé le défi avec brio ! Entre le butternut à éplucher et à découper, les crevettes à décortiquer, les lentilles à cuire parfaitement, le tout à parfaitement assaisonner, je dois dire que j’étais pas peu fière de ma super équipe de super blogueuses !

IMG_6039

IMG_6020

IMG_6023

IMG_6033

Après environ 1h30 de cuisine, nous sommes toutes passées à table… et quelle table… Imaginez une table de 4 équipes qui a préparé 3 plats chacune !

IMG_6035

Bref, encore une excellente soirée, pleine de fous-rire, de chouettes rencontres et de découverte ! Un grand merci à Requia pour l’organisation et sa bonne humeur ! (Team de Marron !)

10314460_729413593812355_8550299746763408311_n

(Photo de Sophie Turbigo-Gourmandises !)

Voici une des recettes que j’ai proposé pour cet atelier : le Houmous de lentilles

HoumousLentilles

Pour 4 personnes :

  • 200g de lentilles cuites
  • 2 càs de Tahiné (pâte de sésame, dans les épiceries libanaises)
  • 2 càs de jus de citron
  • 2 càs d’huile d’olives (+ 1 càc pour la déco)
  • Sel, Piment d’Espelette
  • 1 Coeur de Bouillon aux légumes méditerranéens

Première étape :

Cuire les lentilles dans un faitout d’eau froide pendant 15 minutes

Laisser refroidir.

Dans le bol du mixer, mettre tous les ingrédients (réserver une càs de lentilles pour la décoration) et mixer.

Gouter et rectifier l’assaisonnement.

Mettre le houmous dans un bol, ajouter la càs de lentilles et verser un filet d’huile d’olives et saupoudrer un peu de Piment d’Espelette. 





Le Pavillon de la Triperie, les entrailles de Rungis

J’ai vraiment beaucoup de chance. Vraiment, vraiment, beaucoup. Depuis que je vous raconte ma p’tite tambouille (5 ans déjà !), j’ai eu la chance de faire des rencontres et de visiter des endroits exceptionnels. Cette visite au Pavillon de la Triperie de Rungis en fait partie. J’aime les produits tripiers depuis toute petite, je me souviens de la balade avec ma Grand-Mère et son panier en osier, qui consistait à aller chez Mr Lesur le boucher du village pour m’acheter une cervelle, des tripes ou encore de la fraise de veau (qu’on ne peut plus déguster aujourd’hui à cause de cette foutue Vache Folle)… bref, tout ça pour vous dire que les Produits Tripiers et moi, c’est une grande et belle histoire d’amour qui dure, qui dure…

C’est donc en très grande forme qu’il y a quelques jours, je me suis levée à 3h du matin pour sauter dans un taxi, direction Rungis !

IMG_5676

Eh hop, c’est parti pour la visite ! (Evidemment, âmes sensibles s’abstenir)

Les Produits Tripiers sont issus de 4 animaux : le boeuf, le veau, l’agneau et le porc. On parle de produits tripiers ou d’abats, tous les morceaux qui ne sont pas rattachés à la carcasse et qui constituent la partie comestible du « 5ème quartier » en opposition aux 4 autres quartiers de l’animal (2 devant et 2 derrière). On peut même trouver les produits tripiers sous le titre de « Quartier de Noblesse ».

Ils sont divisés en 2 groupes : les abats rouges et les abats blancs. Cette distinction n’est pas fondée sur la couleur de base du produit tripier mais sur le mode de préparation et de la cuisson. Dans la catégorie des produits tripiers « rouges », on retrouve les produits vendus « crus » : le foie, les rognons, le coeur, la langue, le museau, les joues, la cervelle et les animelles. Dans la catégorie des produits tripiers « blancs » on retrouvera les produits qui ont été préparés par l’artisan tripier ou le boucher : l’estomac, les pieds, les oreilles, la tête de veau).

IMG_0315

Une fressure : Ris de gorge, ris de coeur, le coeur, les poumons et le mou.

IMG_0325

IMG_0328

IMG_0331

Comment choisir son produit tripier ? Une belle couleur franche et une belle brillance sont la garantie d’un produit frais.

En plus d’être évidemment très bons et très gouteux, les produits tripiers sont des aliments à haute teneur en protéines et en vitamines mais à faible valeur lipidique. Ils contiennent pour la plupart 20% environ de protéines pour 100g de viande crue,  et ont à peine 5% de matière grasse. Même les personnes au régime peuvent se délecter de ces si bons produits !

IMG_0340

Parce que le monsieur tripier a voulu me faire une blagounette en me montrant le « ris blanc »… (une coucougnette donc…)

IMG_0348

Sublimes ris de veau :

IMG_0396

La découpe de tête de veau par Omar, un spectacle exceptionnel ! En à peine 2 minutes, la tête est dépecée, découpée et la cervelle découverte. Impressionnant.

IMG_0405

IMG_5686

Une fois que la tête de veau est découpée, passons à la confection du « Roulé de tête de veau » si cher à notre ancien Président qui raffolé de la Tête de Veau sauce Gribiche.

IMG_0406

Tête de cochon, va !

IMG_0378

La casquette de circonstance : Chicago Bulls ! Go Bulls ! Et aussi parce que j’arrive toujours à placer un p’tit quelque chose à propos de Pau Gasol dans mes billets ! ;)

IMG_0350

Un grand merci à tous les tripiers pour votre accueil, votre patience et l’échange. Mention spéciale à Omar pour son sourire, son calin et son check à la fin (je ressens de nouveau toute ma main !) Merci à Philippe, notre guide du jour ! Merci à Eva, Vanessa and co pour l’organisation au top comme d’habitude !

Vive le mois de Novembre et les #MagicTripes !

Affiche Novembre, Le Mois des Produits Tripiers 2014

« Gabe », enfin un vrai spot à Hot-Dog (Paris 3)

Un envie de fast-food, mais de fast-food de qualité ? Vous êtes dans les alentours de République ? J’ai tout ce qu’il vous faut : Gabe, le hot-dog de qualité française !

Gabe 6

Je m’explique : tout est de fabrication maison et d’excellente qualité. David et Guillaume, les créateurs du concept, ont chaussé leurs bottes de 7 lieux et sont allés à la rencontre des meilleurs charcutiers pour trouver THE saucisse made in Alsace, les meilleures farines bio… Même les desserts sont faits maison !

Gabe 1

On peut se laisser tenter par les 5 hot-dogs proposés (j’ai opté pour le Greenvillageois, MIOUM) ou se laisser aller à créer son propre chien chaud, plus de 300 combinaisons sont possibles ! Tenter par le défi ? ;)

- Pour la petite histoire : GABE (diminutif de Gabriel), était un vieux vendeur de hot dog installé jadis sur la 7e avenue à New York. -


Gabe 4 Gabe 3 Gabe 2

 

 

 

 

 

Infos pratiques :

GABE

83, rue du Turbigo 75003 Paris (M° Temple ou République)
Ouvert du lundi au samedi de 11h45 à 21h.

Page FB : https://www.facebook.com/gabehotdog

Compte Twitter : https://twitter.com/gabehotdog

Raviolis aubergine, courgette et parmesan

Je ne sais JAMAIS comment accompagner mes raviolis, mais ce que je sais, c’est que j’en ai un peu marre de la sempiternelle sauce tomate.

Ravioli 1

Pour 3 personnes :

  • 1 boîte de ravioli « à cuisiner » Zapetti
  • 1 aubergine
  • 2 courgettes
  • 2 càs de concentré de tomate
  • 1/2 oignon ciselé
  • 1 càs d’huile d’olives
  • sel et piment d’Espelette
  • Parmesan

Première étape : 

Couper en petits morceaux l’aubergine et les courgettes.

Dans une sauteuse, faire revenir l’oignon, ajouter les dés de courgettes et d’aubergine, assaisonner. Verser 1 petit verre d’eau. Cuire à couvert pendant 20 environ.

Deuxième étape : 

Egoutter et rincer les raviolis.

Les ajouter à la préparation, bien remuer.

Ajouter ensuite le concentré de tomate.

Laisser mijoter 10 minutes.

Gouter et rectifier l’assaisonnement si besoin.

Râper du parmesan frais juste avant de servir

- Cette recette participe au concours Zapetti – 

Du 1er au 5 Octobre, en route pour les Cités Merveilleuses

Vous souvenez de ma visite (ici) chez Papy Brossard ? Vous aimeriez connaitre les secrets de la biscuiterie qui se trouve près de chez vous ? Pénétrer dans les coulisses et tout savoir ?

Cité Merveilleuses

Eh bien, ça va être possible !

Du 1er au 5 Octobre ont lieu « Les cités Merveilleuses » des Biscuits et Gâteaux de France (regroupement d’une soixantaine d’entreprises) : les usines vous ouvrent leurs portes pour une visite dans la joie et la gourmandise ! L’unique moment pour découvrir les secrets de fabrication de votre biscuit ou gâteau préféré ! :)

Cité Merveilleuses 2

Comment faire ?

–> Vous rendre sur le site des Cités Merveilleuses pour localiser la biscuiterie que vous avez envie de visiter et vous inscrire (c’est gratuit et obligatoire) sur une tranche horaire !

Bonne visite !

« Les jardins », les infusions du Palais des Thés

Et si je vous emmenais en balade dans les Jardins du Palais des Thés…

IMG_5389

La semaine dernière, j’ai eu la chance d’être conviée au lancement de la nouvelle gamme d’infusions que Le Palais des Thés vient de commercialiser : Les Jardins.

IMG_5394

Je prends régulièrement une infusion le soir, après le diner, elle me rappelle les soirées passées avec ma mémé devant le film de 21h, les arômes qui embaumaient la cuisine, elle achetait toutes ses plantes à la pharmacie et réalisait elle-même ses potions magiques ! Bref, ce sont des moments que l’on trouve longs et pas pratiques sur le moment (genre : « Mais pourquoi, tu t’ennuies à faire ça, y a des sachets de nos jours), mais maintenant, c’est moi qui me prépare ma tisane le soir et ma mémé me manque dans le canapé. La séquence nostalgie étant terminée, je vous propose de vous présenter les nouvelles infusions…

IMG_5396

Elles sont au nombre de 7 et ne sont composées que de fruits, de fleurs ou de plante. En plus d’être sans arôme artificiel, elles ne contiennent pas de théine et peuvent donc être bues par tous les membres de la famille, à n’importe quelle heure de la journée. De plus, un autre avantage, certaines sont aussi bonnes chaudes que froides !

  • Jardin Suspendu (Infusion chaude ou froide) : Mélange de pomme, d’hibiscus, de bergamote, de mangue et de fleurs
  • Jardin des Songes : Mélange d’écorces d’agrume, de mélisse, de camomille et de verveine citronnelle
  • Jardin d’épices : Mélange d’épices, de dattes et de noix de coco
  • Jardin de Campagne : Mélange de graines de fenouil, de menthe poivrée et d’herbes aux effluves anisées
  • Jardin tropical (Infusion chaude ou froide) : Mélange de mangue, d’ananas, de papaye et de pêche
  • Jardin secret (Infusion chaude ou froide) : Mélange de menthe crépue, de citronnelle et de fruits jaunes
  • Jardin fruité (Infusion chaude ou froide) : Mélange de baies de goji, de fruits rouges, de datte et de kiwi

Voici les conseils de François-Xavier Delmas (le créateur du Palais des Thés) :

–> Pour une infusion chaude : laisser infuser 2g d’un Jardin dans 20 cl d’eau à 90° pendant 4 à 5 minutes.

–> Pour une infusion froide : laisser infuser 15g d’un Jardin dans 50 cl d’eau à 90° pendant 4 à 5 min. Ajouter ensuite quelques glaçons et patienter (surtout ne pas infuser dans une eau froide) !

IMG_5397

IMG_5395

François-Xavier Delmas qui nous dispense son immense savoir, je vous conseille d’aller vous balader sur son blog si passionnant : Chercher de Thé

IMG_5391
IMG_5393

Je vous laisse, ma bouilloire est en train de siffler… 

✺ Poulpe à la provençale ✺

J’adore le poulpe. Le meilleur que j’avais goûté, c’était lors d’un voyage en Grèce, où je m’étais dit qu’un jour, faudrait que moi aussi, je me mette à me faire un poulpe, mais j’ai jamais osé. Mais à force d’en manger de pas très bon (pour ne pas dire mauvais) ici, et surtout de voir les copines en cuisiner, j’ai eu envie de me lancer.

En effet, cela demande pas mal de temps pour le bichonner mais c’est tellement bon ! Si vous voulez le préparer pour le déjeuner ou le diner, assurez-vous d’avoir environ 1h30 devant vous (30 minutes pour le préparer, et 1h pour les deux cuissons). Et ensuite, 3 minutes pour le déguster !

Poulpe 7

Pour 3 personnes : 

  • 1 poulpe de 1kg (sans la tête)
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 poivron vert
  • 500g de purée de tomates
  • 2 càc d’huile d’olives
  • Persil plat
  • sel, piment d’Espelette
  • 2 bouillons Kub Or aux herbes de Provence

Première étape : 

J’ai acheté mon poulpe sans la tête et je l’ai préparé en suivant les conseils de Chef Simon ici : le rincer plusieurs fois pour enlever totalement l’encre. Ensuite, l’éplucher au mieux (cela évitera qu’il soit trop caoutchouc en bouche). Séparer les tentacules du corps et réserver.

Deuxième étape : 

Blanchir : dans un eau bouillante, ajouter les cubes Kub Or et plonger les tentacules, lors de la reprise d’un petit bouillon, couvrir et laisser cuire pendant 15 min environ.

Poulpe 1

Troisième étape : 

Couper finement l’oignon, écraser l’ail et débiter en petits morceaux le poivron.

Egoutter les tentacules…

Poulpe 2

… et les couper en tronçons.

Poulpe 3

Dans une poêle assez haute ou une casserole, verser l’huile d’olives, ajouter les morceaux de poulpe, remuer et laisser cuire 2/3 minutes.

Poulpe 4

Ajouter ensuite l’ail écrasé, l’oignon et le poivron.

Poulpe 5

Mélanger.

Verser la purée de tomates et assaisonner.

Poulpe 6

Laisser cuire à couvert pendant environ 20 minutes.

Cake au chocolat et aux pépites de beurre de cacahuètes – The perfect Cake –

Pour un dimanche pluvieux comme celui qui est annoncé aujourd’hui, il va être parfait !

Je suis à la recherche du cake parfait depuis des lustres : celui qui a une croûte croustillante, un moelleux parfait et un parfum équilibré. Pour obtenir un résultat qui me satisfaisait suffisamment, j’ai du en faire et en refaire, en manger et en remanger (quelle douleur !), et puis, hier, comme ça, après une journée de balade intensive à travers Paris pour visiter ses monuments lors des Journées Européennes du Patrimoine, j’ai réussi à l’obtenir ce cake ! C’est une recette de Papilles que j’avais gardé sous le coude que j’ai – un tout petit peu – adapté en lui ajoutant des pépites ! Mais je suis certaine qu’il est parfait sans !

Je suis consciente que les pépites de beurre de cacahuètes sont très difficiles à trouver en France et ne sont pas données, je les commande sur le site My American Market, mais je pense qu’avec un peu de courage on peut les réaliser soi-même ou on peut tout à fait les remplacer par d’autres pépites !

Cake Choco

Malheureusement, la photo ne lui rend pas justice. Mais faites-moi confiance, il est divin !

Pour 1 cake :

  • 125g de chocolat
  • 80g de sucre (ou 100g si vous n’utilisez pas de pépites)
  • 125g de beurre salé
  • 4 œufs entiers
  • 75g de Maizena
  • 50g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 50g de Pépites de beurre de cacahuètes

Première étape : 

Préchauffer le four à 150°.

Faire fondre le beurre avec le chocolat au micro-onde 2 fois 30 secondes en mélangeant entre chaque cuisson.

Battre les oeufs avec le sucre, verser le mélange beurre-chocolat.

Ajouter la Maizena, la farine et la levure et bien mélanger.

Finir en ajoutant les pépites de beurre de cacahuètes.

Deuxième étape :

Verser la préparation dans un moule à cake beurré et fariné.

Enfourner pour 45 minutes environ, avant de le sortir du four, vérifier la cuisson en enfonçant une pique à brochette en bois, elle doit ressortir propre, si non, prolonger la cuisson de quelques minutes.