- Aubergines alla Parmigiana (au parmesan) -

J’adore les aubergines, que ce soit en caviar, en gratin ou même en ratatouille, je crois que je m’arrange toujours pour en mettre plus que tous les autres légumes, bref, c’est une vraie histoire d’amour.

Aujourd’hui pour changer un peu et allier mon amour pour les belles violettes et le fromage italien, je vous propose cette recette de Melanzane alla Parmigiana (inspirée de la recette de Jamie Oliver).

photo 1

Pour 2 personnes :

  • 2 belles aubergines
  • 1 gros oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 càc d’origan séché
  • 1 grosse boîte de tomates pelées
  • 1 boule de Mozzarella di Bufala
  • Parmesan 
  • 2 càc d’huile d’olives
  • sel, poivre
  • basilic frais

Première étape : 

Couper les aubergines en lamelle et réserver. (Attention aux doigts et à la paume de la main, je me suis bien entaillée la paume gauche en voulant des lamelles assez fines -_-)

Dans une poêle verser l’huile d’olives, et faire revenir l’oignon émincé et l’ail écrasé.

Ajouter ensuite les tomates pelées, l’origan, le sel et le poivre.

Mélanger et laisser mijoter 10 min à couvert.

photo 2

Deuxième étape :

Pendant que la sauce tomate mijote, faire griller (dans une poêle très chaude sans ajout de matière grasse ou directement sous le grill de votre four) les aubergines de chaque coté (compter environ 1 min par face)

Troisième étape :

Ajouter en fin de cuisson de la sauce tomate, les feuilles de basilic frais.

Goûter et rectifier l’assaisonnement si besoin

Quatrième étape :

Préchauffer le four à 200°.

Dans un plat à four, légèrement huilé, verser 1 càs de sauce tomate, saupoudrer de parmesan fraîchement râpe et recouvrir d’aubergines grillées.

Répéter jusqu’à épuisement des ingrédients.

Finir en recouvrant de mozzarella.

Enfourner pour 30 min (environ) et servir bien chaud.

Quand Poulain croque un Carambar ! {Concours Inside}

Vous connaissez et aimez le chocolat Poulain ? Vous connaissez et aimez les Carambar ? Eh ben, les deux ont décidé de devenir un couple le temps d’une tablette pour notre plus grand plaisir de gourmand et gourmande !

chocolat-poulain-Carambar

Evidemment, on pourra le croquer, comme ça, sans faire le moindre effort mais on pourra également l’utiliser dans des desserts !

Bon, j’arrête de blablater, le mieux étant encore de le goûter ! Et j’ai de quoi vous le faire déguster !

J’ai 2 lots de 3 tablettes à vous faire gagner !

Comment on fait ?

  • Vous avez jusqu’au 20 septembre 2014, 20h,  pour me laisser un commentaire me signifiant votre participation
  • Vous devez vivre en France Metropolitaine
  • Vous devez revenir voir les résultats du concours le 21 septembre et m’envoyer rapidement vos coordonnées postales.

- Arcane ou l’art de transformer la canne à sucre en nectar -

Je vous ai dit, dans un post précédent, que la rentrée avait été synonyme de coups de cœur en tout genre. Je vous ai parlé de pâtisserie, de vins, eh bien, aujourd’hui, je vais vous faire part de mon coup de cœur pour Arcane.

noname

Arcane, c’est quoi ? C’est une marque de rhum qui nous vient tout droit de l’Ile Maurice. Je connaissais et aimais, pour y être allée à de multiples reprises, les rhums antillais, mais j’étais loin de penser que l’Ile Maurice en produisait également. Et quel rhum !

Arcane est aussi et surtout l’association de quatre potes passionnés, j’en ai rencontré deux, et oui, c’est bien vrai, ils aiment ce qu’ils font. Et je trouve que rien que ça, c’est un fabuleux gage de qualité.

Une des particularités d’Arcane est la volonté de fabriquer un rhum « frais » : il est extrait directement à partir de la canne à sucre et non de la mélasse.

Arcane - Extraroma

Cane Crush - Cocktail

(Ce cocktail à base de confit de thym était… juste une merveille)

Arcane, c’est 3 rhums différents :

Le Cane Crush (le tout nouveau) :

noname (1)

Rhum blanc à double distillation. La première distillation est réalisée à l’Île Maurice, sur colonne traditionnelle dite créole, immédiatement après la récolte. On y broie la canne pour obtenir une fermentation rapide du pur jus de canne. La seconde distillation a lieu à Cognac, en alambics charentais.

J’ai adoré la finesse et la douceur de ce rhum. Il se dégage de ce rhum des notes poivrées qui lui donnent un coup de pep’s très agréable en bouche.

Le ExtraRoma :

noname (2)

Rhum de 12 ans d’âge vieilli en fût selon la méthode « Solera » (le vieillissement en « Solera » est un assemblage successif d’eaux de vie d’âges différents).

La dégustation a eu lieu il y a environ un mois, mais j’ai toujours le – très bon – souvenir d’un rhum très parfumé aux notes de vanille et de caramel. Une merveille.

Le Delicatissime :

noname (3)

Rhum ambré issu d’un procédé de vieillissement relativement court d’environ 12/24 mois dans des fûts de chêne français de petits volumes faisant de lui un rhum paille, en référence à sa couleur. Ce mode de vieillissement permet au rhum de ne garder que ses arômes primaires de la canne à sucre fraîche.

Je ne peux pas vous donner mon avis puisque je ne l’ai pas goûté. Mais je compte bien me rattraper !

Un grand merci pour cette découverte !

- La recette pour Bilou : La pâte à crêpes -

Figurez-vous que la semaine dernière, je ne suis faite gronder par un de mes collègues. Je vais vous dire pourquoi : il n’a pas trouvé la recette de la pâte à crêpes toute simple sur mon blog.

Il m’a donc menacée de mourir dans d’atroces souffrances si je ne publiais pas derechef une recette. Evidemment, je me suis exécutée. C’est qu’il fout les pétoches le Bilou (c’est pas toujours facile d’être la référence de quelqu’un mais que voulez-vous ! ^^).

phonto

Pour 20 crêpes (environ) :

  • 1/2 L de lait demi-écrémé
  • 250g de farine
  • 2 càs d’huile de tournesol (ou 30g de beurre fondu)
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 4 oeufs
  • 1 pincée de sel

Première étape : 

Battre les oeufs avec le sucre vanillé.

Ajouter l’huile ou le beurre fondu, bien mélanger.

Ajouter ensuite, petit à petit, le lait et la farine en alternant pour éviter les grumeaux

Finir par la pincée de sel

Deuxième étape : 

Dans une poêle à crêpe chaude légèrement beurrée, déposer une petite louche de pâte, laisser cuire environ 1 min sur une face, retourner et cuire l’autre face.

Alors, t’es heureux, BILOU ? Evidemment, après, tu peux la tartiner de pâte à tartiner au chocolat, de confiture, la saupoudrer de sucre et la manger.

- Merci à « tu sais qui » pour « tu sais quoi ». -

✶ Gâteau Magique à la vanille ✶

Il y a encore quelques semaines, j’ignorais tout du « gâteau magique », demandant même sur Twitter ce que c’était et quel était son intérêt : ce qui est magique, c’est l’obtention d’un gâteau avec 3 textures différentes (une couche de flan, de crème et de génoise) avec une seule pâte. Ouais, d’accord. (Tête de Lili dubitative.)

Mais avant de crier au loup trop rapidement, j’ai préféré en réaliser un et le goûter.

Verdict : C’est bon. Je dois même dire que j’ai beaucoup aimé et que je le tenterai avec d’autres saveurs.

C’est vrai que c’est un gâteau facile à faire, qui ne demande pas d’ingrédient spécifique ni d’ustensile, il se cuit même en « Cuisson Traditionnelle » (la cuisson basique des fours) donc avoir un four à chaleur tournante n’est même pas nécessaire.

Gateau Magique 5

Sur cette photo pourrie, on voit très bien les 3 couches ! Youhou !

Cette recette est extraite de « Il était une fois la pâtisserie ».

Je vous conseille fortement d’utiliser un moule de 24cm de diamètre, détail important pour obtenir un résultat convenable et surtout de bien laisser refroidir le gâteau avant de le démouler. J’ai voulu être trop rapide et la crème a un peu coulé. Donc, en gros, mieux vaut réaliser le gâteau le matin tôt s’il est pour une dégustation le soir.

Gateau Magique 4

Pour 1 gâteau  (8 personnes)

  • 4 oeufs
  • 125g de sucre en poudre
  • 1 càs d’eau
  • 50cl de lait
  • 1 gousse de vanille
  • 125g de beurre
  • 115g de farine
  • 1 pincée de sel
  • Sucre glace pour le décor

Première étape : 

Tièdir le lait avec la gousse de vanille grattée et laisser infuser 1h.

Faire fondre le beurre.

Préchauffer le four à 150° sur la fonction « Cuisson Traditionnelle » (en haut et en bas uniquement)

Séparer les blancs et les jaunes d’oeufs

Battre les jaunes avec le sucre et la càs d’eau jusqu’à blanchiment.

Ajouter ensuite le beurre fondu et refroidi, mélanger bien et ajouter la farine et la pincée de sel. Mélanger de nouveau quelques minutes.

Verser le lait infusé à la vanille et bien remuer.

A ce moment de la recette, vous devez obtenir une pâte liquide (comme une pâte à crêpes)

Deuxième étape : 

Battre fermement les blancs.

Les ajouter ensuite, au fouet, à la préparation précédente dans trop les mélanger. Il doit rester des grumeaux de blancs d’oeufs à la surface, c’est ce qui va créer la génoise.

Verser la préparation dans un moule beurré.

Enfourner pour 50 min.

A la sortie du four, le gâteau est encore tremblotant, c’est normal, il va se solidifier en refroidissant.

Gateau Magique 2

Laisser refroidir totalement avant de démouler.

Saupoudrer de sucre glace et déguster frais.

Gateau Magique 3

L’Australie arrive à Paris en Food truck !

Salut les Gourmands !

Le concept du Food Truck vous le connaissez surement, on en trouve désormais dans tous les coins de Paris. Mais connaissez-vous la gastronomie australienne ? Moi non. Alors du 12 septembre au 4 octobre, ça va être l’occasion de la découvrir grâce au Food Truck qui va sillonner les quartiers de Paris !

Food-Truck-Restaurant-Australia

En cuisine on retrouvera Alexis Braconnier, franco-australien et ancien candidat de Top Chef qui nous préparera des produits frais, sain et de saison (et surtout pas le sempiternel burger/frites) !

Voici un petit aperçu du menu :

Entrée:
Salade de crabe* au poivre vert et au citron vert
Ribs de boeuf à l’ananas, sauce BBQ

Plats:
Meat Pie d’agneau, pickles
Crevettes Qwehli King Prawns** à l’ail, au maïs et au poivron

Dessert:
Pavlova au kiwi et fruits rouges
Chocolat Milo façon liégeois, éclats de brownies aux noix de Macadamia

Brunch:
Croque Vegemite, Banana Bread, Lamington (gâteau national à base de chocolat et noix de coco) , smoothie mangue, concombre et eucalyptus

De quoi faire de belles découvertes, non ?

Le Food Truck aux couleurs de l’Australie vous donne rdv :

  • 12 et 13 septembre – Point Ephémère
  • 19-20-21 septembre – Le Carreau du Temple
  • 25 septembre – Le Saut du Loup (107 Rue de Rivoli, 75001 Paris)
  • 26 septembre – L’Opéra Restaurant (Palais Garnier)
  • 30 septembre-3 octobre : Blind Pig (5 rue des Guillemites, 75004 Paris)
  • 4 octobre – MK2 Bibliothèque

Vous avez également la possibilité d’aller directement en Australie déguster la gastronomie en tentant votre chance sur FB : http://www.australia.com/fr/foodtruck-fr.aspx

koala-kangaroo

Ah l’Australie… L’Australie… J’en rêve ! (Soupir)

EDIT du 12 Septembre : 

Petit changement de programme, le Food Truck Australien débarque sur le Canal Saint-Martin au POINT EPHEMERE de 10h à 18h vendredi  ET samedi (12 et 13 septembre) ! 

La Foire aux Vins chez Carrefour et au Repaire de Bacchus

C’est la rentrée et qui dit « rentrée », dit « Foire aux Vins » (ou « cahier grands carreaux » et « crayon de bois »), mais moi je préfère la découverte de nouveaux vins. Je n’y connais pas grand chose en vin, mais depuis quelques temps, j’écoute attentivement lorsqu’une amie m’en parle passionnément ou lorsque j’ai la chance de rencontrer des viticulteurs heureux de dispenser leur immense savoir en matière d’oenologie !

Voici mes coups de coeur retenus des deux Foires aux Vins que j’ai faites… Evidemment, je n’ai pas la prétention de m’y connaitre, mais j’ai juste envie de vous faire part de ce que j’ai aimé.

La Foire aux Vins de chez Carrefour / Carrefour Market du 9 au 22 septembre : 

Deux vins blancs du Val de Loire :

- Un Coteaux du Layon « Château de La Varière », 8,90 euros. Blanc moelleux, pas trop sucré, qui se marie parfaitement avec du foie gras qu’avec des desserts aux agrumes, ce qui est assez rare pour être souligné.

Coteaux du Layon

- Un Chardonnay « Domaine Petit Château, Cuvée Prestige », 4,30 euros. Blanc sec qui se mariera très bien avec du poisson, ou une belle assiette de fruits de mer.

Domaine Petit Chateau

La Foire aux Vins au Repaire de Bacchus du 4 septembre au 2 octobre (en magasin et sur le net) : 

Un immense coup de coeur du coté des vins blancs :

- Un côte du Rhône « Le Blanc d’Ogier », 13,50 euros. Vin blanc sec aux notes très fruitées, ce vin révèle une combinaison de sucré, puis de sec avec un soupçon d’amertume. Je l’ai adoré.

Blanc D'Ogier

Mon autre immense coup de coeur mais cette fois du côté des vins rouge :

- Un côte du Rhône, « Le Coudoulet de Beaucastel », 15,40 euros. Je l’ai trouvé assez rond, très agréable, tanique mais pas agressif. A avoir dans sa cave.

Coudoulet

Et la découverte de cette Foire aux vins : un vin blanc qui nous vient tout droit de Roumanie : Le Terra Romana (7,90 euros) au cépage unique de Chardonnay. Inhabituel, à découvrir !

Terra Romana

Le Coup de Coeur Pâtissier : Acide by Jonathan Blot

Je ne cuisine pas beaucoup en ce moment, en revanche, je fais de belles rencontres et de chouettes découvertes, et évidemment, je viens vous en parler parce que là, c’est un véritable coup de coeur !

IMG_0094

Vous me connaissez, vous savez que j’ai un grand faible pour la pâtisserie, pour les pâtissiers créatifs, pour les artistes qui sont capables de vous émoustiller les papilles rien qu’en vous parlant simplement deux minutes de leurs gâteaux, eh bien, Jonathan Blot fait partie de cette catégorie.

J’ai eu la chance, le semaine dernière, d’être invitée à la présentation de la bûche de Noël et par la même occasion, d’apercevoir la nouvelle boutique du Chef Pâtissier (Rue du Bac) et surtout de découvrir ses pâtisseries, parce que, en fait, je ne les connaissais pas. Je n’avais pas eu la chance de les déguster. (Je me demande encore aujourd’hui, comment j’ai fait pour passer à côté, bref, je vais, assurément, me rattraper !)

Commençons par une visite rapide : chez Acide (Rue du Bac), vous trouverez une farandole de macarons (peut-être les meilleurs que j’ai gouté depuis très longtemps, avec une mention spéciale pour le macaron « Jean » (oui, les macarons portent un prénom) au citron de Sicile.

IMG_0121

IMG_0131

IMG_0132

Ensuite, il y a les gâteaux… Je vous laisse les découvrir en photo…

Le Saint-Honoré  : chou à la mangue, chutney d’ananas à la vanille et biscuit à la noix de coco. Aussi beau que bon, ou, aussi bon que beau. Sublime.

IMG_0099

La tarte au citron de Sicile. Wahou.

IMG_0106

Evidemment, le Paris-Brest. Mon gâteau préféré. La mousseline à la noisette du Pièmont tout simplement fabuleuse.

IMG_0113

De haut en bas, vous pouvez apercevoir, le Cheesecake au cassis,  la Tarte au Chocolat, le Donuts (garni d’un crémeux au pop-corn)  et le Wedding Cake (Sablé spéculoos, bavaroise au café bio et pain de Gênes à l’expresso) :

IMG_0098

Maintenant, les bûches de Noël (je sais, on n’est qu’en septembre, mais faut être prévoyant et gourmand). En plus d’aimer profondément la pâtisserie, j’aime le Street-Art, je passe des journées entières à le chasser dans les rues de Paris et de Navarre, si vous me suivez sur IG, vous le savez surement. Alors quand, j’ai vu que Jonathan Blot avait créé une bûche aux inspirations « streetartesque », j’ai été emballée visuellement.

IMG_0146

Donc, deux bûches seront proposées : Une aux notes d’agrûmes, si chers au Chef et une plus chocolaté.

La bûche « agrumes » est composée d’un crémeux au citron vert et citron jaune, d’un pain de Gênes au pamplemousse, d’un confit au Yuzu adouci par une mousse onctueuse au miel de citronnier.

La bûche « chocolat » est composée d’un crémeux de caramel à la fleur de sel et d’un praliné à la noisette du Piémont.

Mon coup de coeur va à la Bûche « agrûmes », toute en légèreté, équilibrée, fondante, aérienne… En un mot, elle est exceptionnelle.

(Petite cerise sur le gâteau : chaque bûche est unique)

IMG_0139

IMG_0136

En résumé : de l’audace, de la créativité, de la passion et beaucoup de savoir-faire !

IMG_0129

 

Acide – Jonathan Blot 

Boutique : 10 rue du Bac, Paris 7

Ouvert du mardi au dimanche, de 9h à 19h

Salon de thé / Restaurant à dessert : 24 rue des Moines, Paris 17

Site web : acidemacaron.com

IMG_0111

Les News Gourmandes pour une rentrée sucrée !

Il y a des p’tites choses ou des p’tits rituels qui font subir la rentrée avec plus de douceur depuis quelques années, voici les trois évènements que je ne vais surement pas louper cette année encore !

Eclair Citron Meringué Fauchon–> La 7ème édition de L’Eclair Week de Fauchon du 12 au 20 septembre : le bon moment pour déguster les best-sellers (comme l’Eclair Paris-Brest, mon préféré EVER) ou découvrir un des 36 parfums salés ou sucrés mis à l’honneur !

L'Eclair de Génie - Chococtober

–> La 2nde édition de Chococtober de L’Eclair de Génie du 29 octobre au 2 novembre ! Cette année, Christophe Adam met à l’honneur Quatre femmes Super Chef (Patisserie ou Cuisine) : Stephanie Le Quellec, Claire Heitzler, Celine Leroy et Christelle Brua. Ces 4 Rock-Star proposeront une recette inédite d’éclair à base de chocolat !

JDPP

– > La Journée des Petits Plaisirs revient cette année, le 3 octobre ! Les mots d’ordre, cette année : la douceur, l’échange et l’engagement.

Des triporteurs aux couleurs des Petits Plaisirs sillonneront les rues de Paris et s’arrêteront dans 16 spots pour distribuer des petits plaisirs :

  • De 11h30 à 13h : St Lazare (Pl. Gabriel Péri) / Madeleine / Hôtel de Ville / Rennes
  • De 13h15 à 14h45 : St Lazare (Fnac) / 4 septembre / Saint Paul / Boulevard Montparnasse
  • De 16h à 17h30 : Provence (Citadium) / Opéra / Bastille / Parvis Gare Montparnasse
  • De 17h45 à 19h30 : Trinité Estienne d’Orve / Bourse / Gare de Lyon / Denfert Rochereau

Alors, elle est pas belle la rentrée ?

⧫ Gaufrette flamande fourrée à la vanille ⧫

S’il y a bien une gourmandise qui me fait craquer, c’est bien celle-ci : les gaufrettes fourrées à la vanille ou à la vergeoise, c’est un véritable souvenir d’enfance qui remonte à la surface !

J’ai donc profité d’avoir en test le Snack Collection de Tefal et ses plaques à gaufrettes (mon gaufrier n’a pas l’extension plaque à gaufrettes et c’est un véritable drame, croyez-moi !), pour me lancer ! Ce sont mes premières gaufrettes de ce type et je dois dire que je suis assez contente du résultat ! Ni trop sucrée, ni pas assez vanillée, la recette de Bernard, que j’ai un tout petit peu modifié, est un délice !

Gaufre 4

Pour 25 gaufres (environ) :

Pâte à gaufrette : 
270g de farine
20g de poudre de lait
1 oeuf
1/2 sachet de levure de boulanger déshydratée
75g de beurre mou
40ml de lait tiède
50g de sucre

Crème vanille : 
200g de sucre glace
120g de beurre mou
1/2 càc de vanile en poudre
1 càs d’extrait de vanille liquide

Première étape : 

Mettre tous les ingrédients pour réaliser la pâte à gaufre dans le bol du robot et pétrir pendant 10 min !

Former une boule et laisser pousser sous un linge propre et dans un endroit sec pendant au moins 2h30.

Deuxième étape : 

Former des petites boules d’à peu près même poids.

Mettre le gaufrier muni de ses plaques à gaufrettes à chauffer.

Cuire les gaufrettes (elles ne doivent pas trop colorer sinon elles sèchent et deviennent trop croustillantes), dès la sortie du gaufrier, ouvrir les gaufrettes. (Attention, c’est chaud !)

Gaufre 2

Gaufre 1

Astuce de Bernard : Pour garder tout leur moelleux, mettre les gaufrettes dans un sachet congélation.

Troisième étape : 

Une fois que toutes les gaufres sont cuites et refroidies, préparer la crème à la vanille.

Mettre tous les ingrédients dans le bol du robot et battre jusqu’à obtention d’une crème onctueuse (elle doit rester un peu compact)

Fourrer les gaufres avec la crème obtenue et les remettre dans le sac congélation pour une meilleure conservation.

Gaufre 3

Gaufre 5